Plus de 30 ans d'experience dans la performance

L’histoire de Beringer commence en 1985 à Châtelneuf lorsque Gilbert Beringer, fan et pilote de rallye routier en side-car, décide de fabriquer une gamme de roues et de fourches à balancier pour ses véhicules.

La société devient une SARL. Gilbert Beringer commence la fabrication complète de ses propres side-cars sur la base de plusieurs motos : Guzzi, Ducati, Yamaha, Honda, BMW et Triumph.  

Devant le monopole de la société Brembo sur le marché mondial du système de freinage de moto, Beringer décide de développer les disques en fonte. Les essais et la mise au point ont été mené en collabortion avec le CETIM de Saint Étienne.

Dès 1986, Gilbert et sa femme Véronique Beringer s’engagent au championnat de France de rallye routier dans la catégorie side-car. Ils remportent deux titres de champion de France en 1990 et 1991. 

Gilbert Beringer décide de vendre l’activité side-car en 1993 afin de se concentrer sur le développement technique et commercial des systèmes de freinage. Les disque de frein sont alors déclinés sur la plupart des motos avec une gamme d’étriers. 

 

Développement d’une branche d’étude et de réalisation de prototypes de freinage à disque pour tous les véhicules. (vélo, moto, quad, voiture etc…)

La société évolue de nouveau pour devenir une SA au capital de 250 000F. 

En collaboration avec la société Carbone Industrie, Beringer réalise l’étude et la fabrication d’étriers de frein pour la Formule 1 et équipe Ferrari et Prost Grand Prix durant 3 saisons. 

Fort de son succès dans le monde de la moto et notamment en compétition, la société décide de développer une gamme d’étriers de voiture haut de gamme et compétition. 

Au début des années 2000, l’activité s’élargit avec l’étude d’une gamme de roue et de freins pour l’aviation. La famille Beringer, passionné par les avions, décide de construire son propre avion. Ce sera le premier engin volant équipé de freins Beringer. 

Les résultats font des envieux mais ce n’est qu’en 2005 que l’activité débute réellement avec la signature d’un contrat avec la société Lange Aviation, fabricant allemand de planeurs électriques, pour la distribution des produits Beringer.   

Cette même année, la gamme de frein s’étend au vélo de trial et VTT avec le fabricant de vélo KOXX, mais aussi aux quads. L’activité vélo ne prend pas et est rapidement stoppée.

En juillet 2009, Gilbert Beringer décide de céder l’activité « terrestre » (Beringer Brakes) pour se consacrer entièrement à l’aviation (Beringer Aero). 

Quelques mois avec la division de l’activité, Beringer Brakes déménage dans de nouveaux locaux de 1500m² à Saint Jean d’Ardières (Rhône). 

La volonté de la nouvelle direction est d’internaliser l’activité. Dès 2010 la société fait l’acquisition d’une machine laser puis quelques mois plus tard, un centre d’usinage. Afin d’être le plus autonome possible, une ligne d’anodisation est installée au printemps 2013. À partir de ce moment là, la société est presque totalement autonome, les finitions chrome, hard nickel et poli sont jusqu’à présent réalisées par un prestataire extérieur. 

un freinage d'excellence

Nous maîtrisons parfaitement la qualité afin de garantir une sécurité totale aux utilisateurs de ses freins. Les diverses certifications de qualité peuvent en attester : ISO 9001, UTAC, TÜV.

Pour nous, il n’y a pas de différence entre les pièces pour le grand public et celles pour les pilotes de course. Nos freins sont étudiés pour résister aux contraintes de la compétition. De ce fait vous bénéficiez des avancées technologiques constamment appliquées aux produits que vous achetez.